On ne reverra plus Mehdi Benatia sous les couleurs des Lions de l’Atlas. Le défenseur central, aujourd’hui sociétaire d’Al-Duhail au Qatar, a annoncé sa décision de prendre sa retraite internationale. Sélectionné à 58 reprises (2 buts) depuis 2008, l’ancien de la Juventus Turin et du Bayern Munich a profité d’une interview à BeIN Sports pour l’officialiser. Des extraits de cet entretien ont filtré, et permettent de lever le voile sur les motivations du joueur de 32 ans. « J’ai été malheureusement blessé au genou pendant un mois et demi. Je n’étais pas dans le dernier rassemblement. Le premier du nouveau coach Vahid. Je me suis entretenu avec lui il y a une dizaine de jours d’ailleurs. Je lui ai dit tout simplement que je comptais mettre fin à ma carrière internationale, a expliqué Mehdi Benatia, qui a pris le temps de la réflexion. Ce n’est pas une décision facile, je le sentais déjà un petit peu à la CAN. J’étais très touché de l’élimination contre le Bénin, car je ne pouvais pas finir comme ça. »

Benatia : « Je ne pouvais pas continuer comme ça »

« Il m’a dit qu’il était intéressé par mes services et qu’il avait besoin de moi. Cela m’a d’ailleurs fait plaisir, poursuit Mehdi Benatia, lassé de cliver les suiveurs de l’équipe nationale. Mais je lui ai dit que je ne pouvais pas continuer comme ça et écouter à chaque fois les mêmes histoires. Moi, j’étais toujours là présent à tout donner pour défendre les couleurs du Maroc, mais à la fin les gens considèrent que Benatia choisit ses matchs et que c’est lui qui fait l’équipe. Et d’autres accusations infondées. C’est très fatigant ! » Des déclarations dans la droite ligne de celles faites après la Coupe du Monde 2018. « Depuis la qualification, certaines personnes pensaient qu’on était des enfants gâtés, qu’on ne méritait pas d’être là. Et pas des journalistes, mais des gens proches de l’équipe qui ne devraient pas avoir ce genre de paroles, et pourtant les ont eues », avait taclé le défenseur, dont la patience a aujourd’hui atteint ses limites définitives.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here