Boudé par Lyon, Emmanuel Adebayor met la Turquie à ses pieds. Son triplé lundi soir dans le derby stambouliote face à Galatasaray (4-0) permet à son club de Basaksehir, solide dauphin du leader Besiktas, de lorgner sur une qualification en Ligue des champions.   

A 33 ans, Emmanuel Adebayor garde visiblement de beaux restes. Si l'Olympique Lyonnais a finalement renoncé à recruter l'internationale togolais, l'ancien attaquant d'Arsenal et de Tottenham, qui s'est finalement exilé en Turquie, fait le bonheur du club stambouliote de Basaksehir, dont la victoire écrasante dans le derby face à Galatasaray lundi soir doit beaucoup à Adebayor, auteur d'un triplé (11e, 44e, 57e) pour ce qui n'était jamais que son 5e match avec sa nouvelle équipe

 

 

Son dernier "coup du chapeau" datait d'il y a 6 ans et de son éphémère passage sous le maillot d'un club autrement plus prestigieux, le Real Madrid (2011). Adebayor, débarqué dans la Super Lig en janvier dernier en tant qu'agent libre, a signé un contrat de 18 mois avec le club qui monte à Istanbul ; Basaksehir est un solide dauphin de Besiktas, leader avec 5 points d'avance à 7 journées du terme de la saison.

Adebayor et ses nouveaux coéquipiers, qui possèdent 6 points d'avance sur Fenerbahçe, sont surtout bien partis pour se qualifier pour la prochaine Ligue des champions.