Malabo (Guinée équatoriale), samedi 24 janvier 2015. Le Malien Bakary Sako (maillot blanc) aux prises avec l'Ivoirien Ismael Diomande.

C'était un des matchs qui faisait saliver les amateurs de football africain. Ce match de gala, dans un groupe D ultra relevé, s'est achevé sur un match nul sans grande saveur. Pourtant, les Maliens avaient bien débuté grâce à un but venu d'ailleurs de Bakary Sako (7e) à la réception d'un centre repris d'une volée imparable.

Mais c'était sans compter sur la détermination des Ivoiriens, passés en 4-2-4, qui ont insisté, touché les montants et égalisé à l'approche de la fin du temps réglementaire. Les Aigles du Mali, demi-finalistes des deux dernières éditions, se sont certes fait rejoindre sur le fil, mais le collectif est toujours aussi solide, encadré par un Seydou Keita étincelant.



90e+6. C'est le coup de sifflet final !
90e+4. Le ciseau de Sambou Yatabaré atterrit dans les gants.
90e+1. Maïga remplace Mustapha Yatabaré
90e. L'arbitre annonce 6 minutes de temps additionnel
86e. Egalisation de Gradel ! Au bout du suspense, les Ivoiriens accélèrent et Aurier remise dans la surface pour Gradel. L'attaquant stéphanois adresse une frappe du gauche plein axe que le gardien, gêné par ses défenseurs, ne peut repousser.

83e. Salomon Kalou remplace le défenseur Kanon !. Hervé Renard tente le tout pour le tout avec quatre attaquants. Talo remplace Bony poste pour poste. La Côte d'Ivoire est en 4-2-4.

82e. Carton jaune pour Tioté. L'attaquant sera suspendu pour le dernier match du groupe contre le Cameroun.

78e. Le buteur malien sort. Bakary Sako est remplacé par Doumbia.

76e. Seydou écope d'un carton jaune. Le capitaine malien contestait une décision arbitrale.

72e. Bakary Sako refait parler de lui. L'ailier malien prend de vitesse deux défenseurs sur son côté gauche après avoir été bien discret mais son centre puissant finit sa course dans les gants du gardien.

66e. Le gardien malien touché à la cuisse. Le jeu est arrêté afin de soigner le portier, son remplaçant part à l'échauffement. Mais Diakité effectue le dégagement qui suit lui même sans problème...avant de céder sa place, en pleurs, à Germain Berthé, un jeune gardien inexpérimenté. Cette scène cocasse engendre un long arrêt de jeu de 5 minutes.

60e. La tension augmente sur le terrain. Le jeu est beaucoup plus hâché à la fois par des fautes mais aussi par des invectives entre les joueurs. L'arbitre tente de maintenir l'ordre.

58e. Carton jaune pour Tamboura. Le défenseur malien, bien aidé par Sylla, fauche Aurier qui s'enfonçait sur son côte droit.

54e. Aurier tente une volée improbable. Le latéral se porte aux avant-postes et hérite d'un ballon mal dégagé aux abords de la surface. Il prend sa chance mais la balle vrille et passe au dessus de la cage.

51e. Le Mali est beaucoup plus à la peine. Depuis la reprise, les Maliens souffrent face à des Elephants surmotivés et défendent bas. Plus mobile, Gradel glisse un bon ballon pour Bony qui ne cadre pas sa volée de la tête.

48e. La Côte d'Ivoire passe à trois attaquants. Max-Alain Gradel s'est repositionné dans l'axe avec Bony et Doumbia dans un 4-3-3.

46e. Les Ivoiriens donnent le coup d'envoi du second acte.

45e+2. C'est la pause à Malabo et le Mali gère son avantage au score. Devant un public acquis à leur cause, les Aigles mènent sans crainte face à des Ivoiriens qui offrent un meilleur visage mais ne marquent pas.

44e. La Côte d'Ivoire sans solution. En position dominante, les Elephants peinent à se procurer des occasions voire à passer le premier rideau défensif malien.

41e. Coup franc indirect pour le Mali après une grossière erreur défensive. Le jeune Bailly jongle avec le ballon et remet de la tête à son gardien qui s'en saisit à la main mais l'arbitre désigne un coup franc indirect dans la surface. La balle est décalée pour Sako dont la frappe est repoussée par le mur.

39e.Gradel remplace Diomandé. Un joueur stéphanois en remplace un autre mais c'est bien un attaquant qui entre à la place d'un milieu défensif.

36e. Un nouvel état d'esprit pour la Côte d'Ivoire. Alors que la mi-temps se rapproche, l'intensité du match augmente sous l'impulsion des Eléphants bien motivés par les cris de leur entraîneur.

32e. Bony aurait pu obtenir un pénalty, Kolo Touré touche la barre. L'attaquant prend de la vitesse dans la surface, mystifie le défenseur avec un petit pont. Dans sa chute, Coulibaly bloque l'attaquant avec son crâne. Sur le corner qui suit, Kolo Touré s'élève et place une tête que Diakité détourne sur la barre transversale. Le danger s'approche pour le Mali.

27e. Les frères Yatabaré font la différence. Alignés en pointe, les deux attaquants maliens combinent bien et gênent les défenseurs contraints de dégager en catastrophe.

24e. La reprise acrobatique de Doumbia passe à côté. Bien servi par une remise de la tête de Bony, l'attaquant ivoirien tente un ciseau au milieu de plusieurs défenseurs mais ne peut cadrer.

20e. Aurier tente de se rattapper, en vain. Le latéral droit, pris à défaut sur le but de Sako, multiplie les centres. Il obtient un corner stérile puis un coup franc qui sort même si le défenseur du PSG tente de rabattre le ballon. La Côte d'Ivoire réagit.

19e. Le Mali gère son avance sans trop se projeter. Les Aigles attendent les Ivoiriens dans leur moitié de terrain et leur laissent l'initiative du jeu.

16e. Bony et Doumbia transparents jusqu'à présent. Les deux attaquants ivoiriens, artisans du match nul contre la Guinée, ont du mal à exploiter leurs rares ballons offensifs.

14e. Les Maliens profitent de leur impact physique. Les fautes se multiplient dans cette confrontation où la Côte d'Ivoire domine le Mali depuis plus de 50 ans. Il y a un peu de revanche dans l'air.

9e. La Côte d'Ivoire prend un coup sur la tête Malgré ses bonnes intentions, les Ivoiriens ont été cueillis à froid par ce but venur un peu de nul part. Ils vont devoir réagir afin d'éviter l'élimination.

6e. Quel but de Bakary Sako pour le Mali ! L'ailier malien reprend de volée une transversale de Sambou Yatabaré venue de la droite d'un superbe mouvement qui se transforme en frappe croisée dans le filet opposé. C'est la première action du Mali.

4e. Les Maliens réagissent à l'entame de match ivoirienne. Chahutés par les Elephants, les Aigles du Mali se donnent de l'air en exploitant les ailes et en augmentant l'impact physique dans la récupération.

2e. Les Ivoiriens pressent haut tout de suite. Les hommes d'Hervé Renard ne laisse pas passer le round d'observation. Les Malions sont perturbés par cette aggressivité.

1ère. Le Mali donne le coup d'envoi Les Ivoiriens évoluent en orange et les Maliens en blanc.

16h45. Pas de changement pour le Mali, Diomandé et Doumbia entrent pour la Côte d'Ivoire. Les équipes : Côte d'Ivoire : Gbohouo ; Kanon ; Bailly ; Kolo Touré ; Aurier - Tioté ; Yaya Touré ; Diomandé ; Doumbia ; Tiéné ; Bony. Mali : S.Diakité ; Tamboura ; Coulibaly ; Wague ; Diakité - Sylla ; Keita ; N'Diaye ; Sako ; S.Yatabaré ; M.Yatabaré.

16h30. Le sélectionneur Hervé Renard, champion en 2012 avec la Zambie, croit dans les capacités de meneur de Yaya Touré  «Maintenant, c'est à lui de porter l'équipe à bout de bras parce qu'il a un brassard de capitaine, une charge sur les épaules», a-t-il déclaré vendredi. «Il doit emmener ses coéquipiers avec lui, montrer l'exemple et faire beaucoup mieux que ce qu'il a fait lors du premier match (...) S'il n'est pas capable d'élever son niveau, ce sera très difficile pour nous» assure le technicien français.