Les championnats européens terminés, l'heure des bilans arrive. Sur les championnats se déroulant sur la saison, 58 Africains ont connu les joies d'un titre national. De Nabil Dirar à Victor Moses en passant par Diadié Samassékou, voici leur histoire.

Victor Moses a fini par s'imposer à Chelsea, et les Blues remportent le titre. Le Nigérian a joué 34 matchs pour Antonio Conte, marquant trois buts. Son jeune compatriote Ola Aina est apparu trois fois pour participer au titre.
S'ils n'ont pas remporté la Ligue des Champions, le Marocain Mehdi Benatia (15 matchs - 1 but), le Gabonais Mario Lemina (19 matchs - 1 but) et le Ghanéen Kwadwo Asamoah (18 matchs) ont gagné le Scudetto.
L'AS Monaco champion de France, c'est le latéral malien Almamy Touré (15 matchs) et le Marocain Nabil Dirar (18 matchs) qui sourient. En jouant 45 minutes de la dernière journée, le gardien sénégalais Seydou Sy a également participé à la fête.
En Belgique, Sofiane Hanni a été le capitaine d'un Anderlecht qui regagne un titre. L'Algérien a été impliqué sur 24 buts en 38 matchs. Avec respectivement neuf et deux apparitions, le Ghanéen Emmanuel Sowah Adjei et l'Ivoirien Idrissa Doumbia ont fait leurs premiers pas en pro. Avec dix matchs, le milieu camerounais Stéphane Badji n'a pas été autant en vue que le défenseur sénégalais Kara (29 matchs - 3 buts - 4 passes décisives) ou le Ghanéen Frank Acheampong, baladé entre tous les postes du couloir gauche pendant 29 journées.
Au Pays-Bas, le Feyenoord a pu compter sur deux binationaux maroco-néérlandais pour gagner l'Eredivisie : le milieu Karim El Ahmadi (30 matchs - 5 buts) et l'ailier Mo El Hankouri (1 match).
Le FC Bâle est intouchable dans le championnat suisse. Et comme chaque année compte sur un réservoir important d'Africains. Si l'Egyptien Omar Gaber a eu quelques difficultés à s'imposer, ne jouant que 12 matchs, Seydou Doumbia a été incroyable sur le front de l'attaque. 20 buts en 25 matchs pour l'Ivoirien. Ses compatriotes Serey Dié (16 matchs) et Adama Traoré (23 matchs) ont également répondu présent.
Le Celtic Glasgow s'est baladé dans le championnat écossais. Ses Ivoiriens ont eu plus de mal. Kolo Touré n'a joué que neuf matchs, Eboué Kouassi quatre.

Les pays avec le plus de champions
Create line charts

 

Le Slavia Prague a été gagné le championnat de République Tchèque grâce à l'apport défensif des ses Africains. L'Ivoirien Simon Deli a joué 25 matchs dans la charnière, Michael Ngadeu-Ngadjui 27 en sentinelle. Le Camerounais a également marqué six buts.
Le Red Bull Salzburg a conservé son titre. Arrivé de l'équipe deux en cours de saison, le milieu malien Amadou Haïdara a foulé les pelouses de Bundesliga à cinq reprises. Son compatriote Diadié Samassékou a été plus régulier dans l'entre-jeu avec 24 titularisations et trois entrées en jeu.
Rijeka a surpris tout le monde pour s'imposer en Croatie. Le Nigérian Goodness Ajayi est entré en jeu à sept reprises.
Comme chaque année, l'Olympiakos a régné sur la Grèce. Une hégémonie dans laquelle le Marocain Manuel da Costa (17 matchs - 2 buts) et le Togolais Alaixys Romao (11 matchs - 1 but) ont joué un rôle.
21 matchs, trois passes décisives et un titre de champion de Hongrie avec le Honved Budapest pour l'arrière droit nigérian Patrick Ikenne-King. L'attaquant de la RD Congo Kadima Kabangu a été moins en vue avec seulement cinq entrées en jeu.
Le camerounais Ernest Mabouka a été indiscutable au poste de latéral droit avec Zilina. Le joueur de 28 ans a délivré huit passes décisives en 29 apparitions dans le championnat slovaque. L'attaquant nigérian Yusuf Otubanjo a aussi participé à la fête avec huit buts et trois passes décisives en 18 matchs.
Arrivé cet hiver du Kairat Almaty, le Camerounais Léandre Tawamba a déjà remporté un titre. 16 apparitions, deux buts et deux passes décisives pour l'attaquant du Partizan Belgrade.
Lui aussi est arrivé cet hiver, mais de Chine. L'attaquant nigérian Daniel Chima Chukwu a joué 20 minutes pour le Legia Varsovie. Suffisant pour être considéré comme champion de Pologne.