Trop peu inspiré offensivement, le Maroc est resté à la merci de la RD Congo qui a marqué sur son unique véritable occasion (1-0). Les hommes d’Hervé Renard sont déjà en danger dans cette CAN 2017.



Hervé Renard, double vainqueur de la CAN avec deux nations différentes (Zambie et Côte d’Ivoire), a beau être considéré, à l’image de tant d’autres entraîneurs européens avant lui, comme un "sorcier blanc" en Afrique, ce n’est pas non plus un magicien.

Privé de quatre de ses principaux atouts (Younès Belhanda, Sofiane Boufal, Oussama Tannane et Noureddine Amrabat), le sélectionneur français du Maroc a connu la défaite d’entrée dans cette Coupe d’Afrique 2017, s’inclinant 1-0 à Oyem lundi soir face à la République démocratique du Congo.


Troisièmes de la dernière édition, les Léopards, globalement dominés, ont l’inscrit l’unique but du match à la 55e minute de jeu sur une reprise à bout portant de Junior Kabananga après un premier arrêt peu académique de Munir Mohamedi. Les Lions de l’Atlas se sont pourtant montrés les plus dangereux, mais ni Omar El Kaddouri, qui a heurté la barre transversale (2e), ni Youssef El-Arabi (87e) et Karim El Ahmadi (96e), respectivement de la tête et du gauche en toute fin de match, n’ont réussi à trouver l’ouverture.

Une bien mauvaise entame pour des Marocains qui n’ont plus dépassé le premier tour de la compétition depuis 2004, alors que les Congolais s’emparent eux de la première place de ce groupe C, Ivoiriens et Togolais n’ayant pas réussi à se départager un peu plus tôt (0-0).