L'équipe type des Africains évoluant dans les cinq Championnats européens majeurs (Premier League, Liga, Serie A, Bundesliga, Ligue 1). Double buteur avec le Rayo Vallecano, l'Angolais Manucho est à l'honneur cette semaine. 


Gardien de but :
Aucun ne s'est particulièrement illustré cette semaine.
 

Défenseurs :
Eric Bailly (Villarreal - Côte d'Ivoire)
A été très utile dans son couloir, même si le sous-marin jaune n'a pas été réellement mis en danger par Levante (3-0). Son énergie et sa fougue défensive ont permis à son équipe de passer une soirée tranquille.
 
Aïssa Mandi (Reims - Algérie)
Si le Stade de Reims se maintient en Ligue 1, il le devra en grande partie aux performances de son capitaine. Contre Bordeaux, il a non seulement été un patron de défense rassurant, mais il a pesé sur le résultat avec un but et une passe décisive. Taille patron.
 
Kalidou Koulibaly (Naples - Sénégal)
Même si son équipe n'a pas gagné, le Sénégaulois s'est montré fort rassurant très rassurant ce lundi contre la Fiorentina (1-1) à Artemo Franchi. De quoi aiguiser les regrets d'un certain Didier Deschamps ? On signalera aussi que son compatriote Papy Djilobodji (Werder Brême), a été décisif en délivrant de la tête une passe décisive pour l'ouverture du score de son équipe, qui finira par faire un match nul contre Darmstadt (2-2).
 
Henri Bédimo (Lyon - Cameroun)
Il retrouvait une place dans le onze lyonnais et ne pouvait trouver meilleure affiche pour se montrer. Face au Paris SG défait pour la première fois de la saison, il a été moins offensif que d'habitude mais a bien maîtrisé défensivement son couloir, tout en combinant intelligemment avec son partenaire situé plus haut.
 

Milieux de terrain :
Cheikhou Kouyaté (West Ham - Sénégal)

Ses statistiques démontrent son importance dans la victoire contre Sunderland (1-0). Dix duels gagnés, huit ballons récupérés et quatre interceptions ont permis à son équipe de ne jamais se sentir en danger malgré une possession de balle adverse. Et avec le ballon, il a toujours fait les bons choix, vraiment l'homme de cette rencontre.
 
Emmanuel Agyeman-Badu (Udinese - Ghana)
Sa capacité à se projeter aux avant-postes a été récompensée par l'ouverture du score contre le Hellas Verone. De la tête, quasiment au point de penalty, il inscrit un but d'attaquant, qui lance ses partenaires vers la victoire (2-0).
 
Sadio Diallo (Bastia - Guinée)
Définitivement plus un espoir. A Nice, le Guinéen a démontré qu'il est en mesure de confirmer les attentes qu'il suscite depuis son retour sur l'Île de Beauté. Son coup franc en pleine lucarne débloque la rencontre et permet aux Corses d'obtenir leur première victoire de la saison à l'extérieur.
 
Ryad Boudebouz (Montpellier - Algérie)
Sur une pelouse indigne, le joueur formé à Sochaux a rappelé quel beau joueur il sait être. Plus de cent ballons touchés et bien utilisés et une nouvelle passe décisive pour celui qui est actuellement le troisième meilleur passeur du championnat de France.
 

Attaquants :
Manucho (Rayo Vallecano - Angola)
Les Anglo-Saxons parlent de "clutch player"; l'attaquant angolais a changé le cours de la rencontre par son entrée en jeu. Il rentre sur la pelouse au début de la deuxième mi-temps alors que les locaux du Betis Séville mènent de deux buts. En six minutes, un doublé, (et quel doublé !) remet les deux équipes à égalité. D'abord de la tête, puis d'une reprise acrobatique quasiment dos au but, la Palanca Negra a marqué la rencontre de son empreinte.  
 
Anthony Ujah (Werder Brême - Nigeria)
Le Nigérian inscrit d'une reprise en demi-volée l'ouverture du score contre Darmstadt pour une rencontre terminée sur un partage des points (2-2). A signaler aussi le centième but de Pierre-Emerick Aubameyang (Borussia Dortmund - Gabon) en Championnat depuis ses débuts professionnels.

Joseph Djomo