Issa Hayatou, prédécesseur d’Ahmad Ahmad à la tête de la CAF, dénonce de la précipitation de l’instance à juger le Cameroun en vue de la CAN 2019.

• 1970 : Salif Kéita (Mali)

• 1971 : Ibrahim Sunday (Ghana)
• 1972 : Cherif Souleymane (Guinée)
• 1973 : Tshimen Bwanga (Zaïre, actuelle RDC)
• 1974 : Paul Moulika (Congo)
• 1975 : Ahmed Faras (Maroc)
• 1976 : Roger Milla (Cameroun)
• 1977 : Tarak Dhiab (Tunisie)
• 1978 : Karim Addul Razak (Ghana)
• 1979 : Thomas Nkono (Cameroun)
• 1980 : Jean Manga Onguene (Cameroun)
• 1981 : Lakhdar Belloumi (Algérie)
• 1982 : Thomas Nkono (Cameroun)
• 1983 : Mahmoud Al-Khatib (Egypte)
• 1984 : Théophile Abéga (Cameroun)
• 1985 : Mohamed Timouni (Maroc)
• 1986 : Badou Zaki (Maroc)
• 1987 : Rabah Madjer (Algérie)
• 1988 : Kalusha Bwalya (Zambie)
• 1989 : George Weah (Libéria)
• 1990 : Roger Milla (Cameroun)
• 1991 : Abedi Pelé (Ghana)
• 1992 : Abedi Pelé (Ghana)
• 1993 : Abedi Pelé (Ghana)

• 1994 : George Weah (Libéria)
• 1995 : George Weah (Libéria) ballon d’or européen
• 1996 : Nwankwo Kanu (Nigéria)
• 1997 : Victor Ikpeba (Nigéria)
• 1998 : Mustapha Hadji (Maroc)
• 1999 : Nwankwo Kanu (Nigéria)
• 2000 : Patrick Mboma (Cameroun)
• 2001 : El Hadji Diouf (Sénégal)
• 2002 : El Hadji Diouf (Sénégal)
• 2003 : Samuel Eto’o (Cameroun)
• 2004 : Samuel Eto’o (Cameroun)
• 2005 : Samuel Eto’o (Cameroun)
• 2006 : Didier Drogba (Côte d’Ivoire)
• 2007 : Frédéric Kanoute (Mali)
• 2008 : Emmanuel Adebayor (Togo)
• 2009 Didier Drogba (Côte d’Ivoire)
• 2010 : Samuel Eto’o (Cameroun)
• 2011 : Yaya Touré (Côte d’Ivoire)
• 2012 : Yaya Touré (Côte d’Ivoire)
• 2013 : Yaya Touré (Côte d’Ivoire)
• 2014 : Yaya Touré (Côte d’Ivoire)
• 2015 : Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon)
• 2016 : Riyad Mahrez (Algérie)

Les plus grands footballeurs noirs de tous les temps ne sont pas forcément les joueurs africains les plus riches que le football ait connu. Leur réputation vient du fait qu’ils ont marqué les consciences de plus d’un au monde en réalisant des exploits souvent inimaginables sur un terrain de foot. Nous tenons toutefois à préciser qu’il ne s’agit d’une liste orientée uniquement vers les joueurs de nationalité africaine, mais elle prend en compte toutes ces gloires à la peau noire dont le monde entier a entendu parler grâce au football. Certains sont mondialement connus, d’autres ont une réputation plus grande en Afrique, mais ce sont des joueurs qui ont marqué l’histoire du ballon rond grâce à leurs talents.

10ème Salif Keïta (Mali)

Nous ne faisons allusion ici au célèbre chanteur malien Salif Keïta mais parlons plutôt de cette grande gloire do football africain né en 1946 au Mali. Aux yeux des supporters maliens, il reste une légende vivante du ballon rond et aussi une référence sur le continent noir. Il fait partie des footballeurs africains les plus titrés au regard des nombreux titres qu’il a obtenu tout au long de sa carrière de joueur professionnel. Il a porté de maillot du club français de St Etienne avec lequel il a été trois fois champion de France, remporté la Coupe Nationale de France en 1970. La même année, le footballeur malien Salif Keïta a été sacré ballon d’or africain et est rentré dans l’histoire du football en Afrique comme étant le premier joueur africain à remporter cette récompense.

9ème Laurent Pokou (Côte d’Ivoire)

Laurent N’Dri Pokou est l’une des anciennes gloires du football qui a fait rêver les ivoiriens entre 1965 et les années 1980. Né en 1947, il intègre l’univers du ballon rond dès son plus jeune âge en intégrant le club d’ASEC Mimosa. C’est en quittant l’ASEC pour le club de Bouaké qu’il se fera connaître du grand public. En dépit de ses exploits en équipe nationale de Côte d’Ivoire, Laurent Pokou fait partie des attaquants ivoiriens qui ont de gros pincements au cœur durant leur carrière, faute d’avoir échoué à la mission d’ajouter le titre de champion d’Afrique à son glorieux palmarès.

8ème Jay-Jay Okocha (Nigéria)

A la 8ème position du classement des plus grands footballeurs noirs de tous les temps, nous retrouvons le génie du football nigérian Jay-Jay Austin Okocha. Jusqu’à ce jour, de nombreux amateurs du ballon rond se demandent comment ce joueur si pétri de talent est passé à côté du titre du meilleur joueur africain de l’année. Avec ses dribles hors du commun, le milieu de terrain nigérian a émerveillé de son talent les supporters nigérians mais aussi bon nombre d’africains dans les années 2000. Après un passage remarquable au club de Paris Saint Germain, il rejoint le club anglais de Bolton pour relever de nouveau challenges dans carrière. Mais il n’aura pas la chance de côtoyer des grands clubs européens comme le Real de Madrid, l’AC Milan ou encore le FC Barcelone. Jusqu’à ce jour, il fait partie des 10 footballeurs africains les plus riches.

7ème Roger Milla (Cameroun)

Avant la brillante carrière de Samuel Eto’o, Roger Milla était considéré comme le meilleur joueur de l’histoire dans son pays. Il est le premier joueur de nationalité camerounaise à avoir été désigné ballon d’or africain, le 7ème depuis la création de la récompense en 1970. En plus de ses deux titres de meilleur joueur africain obtenu en 1976 et en 1990, Roger Milla a offert deux fois le titre de champion d’Afrique à son pays, vainqueur des éditions 1984 et 1988 de CAN. Sous sa houlette, son pays devient la première nation africaine à franchir le seuil des quarts de finales pendant une compétition de coupe du monde de football.

6ème Abedi Pelé (Ghana)

De son vrai Abedi Ayew, Abedi Pelé est rentré dans l’histoire de l’Afrique comme étant le premier footballeur africain à avoir remporter le trophée de la ligue des Champions avec l’Olympique de Marseille en 1993. Il a aussi marqué l’histoire en devenant le premier joueur africain qui a remporté trois fois de manière consécutive le titre de ballon d’or africain (1991, 1992, 1993). Mais les années suivantes, cet exploit sera réédité par le camerounais Samuel Eto’o, puis surpassé par l’ivoirien Yaya Touré. Abedi Pelé a passé les plus belles années de sa carrière avec l’olympique de Marseille avec lequel il a été quatre fois champion de France.

5ème George Weah (Liberia)

Né en 1966 à Monrovia, le footballeur africain George Weah fait aujourd’hui partie de ces légendes vivantes qui ont marqué l’Afrique toute entière mais aussi le continent européen. Après ses deux premiers titres de meilleur joueurs obtenus en 1989 et en 1994, George Weah connaît la consécration totale en devenant en 1995 le premier footballeur africain à avoir remporté le ballon d’or européen. Dans l’histoire de cette récompense internationale, aucun joueur d’origine africaine avant lui n’a été désigné pour ce prix, ni après lui jusqu’à ce jour. Après un passage dans le championnat camerounais, le joueur libérien s’envole pour la France où il évolue sous le maillot de l’AS Monaco pendant quatre saisons et rejoint le PSG avec lequel il devient champion de France en 1994. Il rejoint l’AC Milan, ensuite le championnat anglais et revient achever sa carrière de joueur professionnel sous le maillot de l’olympique de Marseille de 2000 à 2001.

4ème Didier Drogba (Côte d’Ivoire)

Si les ivoiriens étaient amenés à élire le meilleur joueur de l’histoire de leur pays, ce sera sans doute Didier Drogba qui sera au sommet du podium. Occupant la deuxième place du top 10 des footballeurs ivoiriens les plus riches, l’actuel sociétaire de l’Impact Montréal a été le meneur de la génération doré de joueurs que la Côte d’Ivoire a connu entre 2005 et 2014. Mais le destin n’a pas voulu que ce grand joueur ajoute à son lourd palmarès le titre de champion d’Afrique. Mais Didier Drogba n’a rien à envier aux autres car il a à son actif l’un des plus beaux palmarès africains : vainqueur de la ligue des champions en 2012 avec Chelsea, élu deux fois meilleur joueur de l’année en Afrique, champion d’Angleterre avec Chelsea (en 2005, 2006, 2010 et 2015), meilleur buteur du championnat anglais en 2007 et en 2010…

3ème Samuel Eto’o (Cameroun)

Samuel Eto’o est considéré comme le meilleur joueur africain de ces dernières décennies car il a le palmarès le plus prolifique parmi les footballeurs de sa génération. C’est l’un des plus grands joueurs noirs de notre époque car il a côtoyé les plus grandes équipes européennes et réalisé d’énormes prouesses en Afrique comme en Europe. Trois fois vainqueur de la ligue des champions (avec Barcelone en 2006 et 2009 ; Inter de Milan en 2010), Samuel compte à son actif quatre ballons d’or africain et deux titres de champions d’Afrique sous le maillot des lions indomptables du Cameroun.

2ème Eusébio (Portugal)

A la deuxième place de top 10 des plus grands footballeurs noirs de tous les temps, le portugais Eusébio Da Silva Ferreira. Né en Mozambique en 1942, cette légende du football commence sa carrière de joueur dès l’âge de 15 ans. A l’âge de 18 ans, il rejoindra le club de Benfica avec lequel il révèlera tous ses talents de joueur au monde entier. Champion du Portugal à plus de 10 reprises durant sa carrière, Eusébio ajoute en 1962 le trophée de la coupe d’Europe des Champions (aujourd’hui appelé ligue des champions). En 1965, il décroche le prestigieux titre de ballon d’or et enchaîne avec plusieurs récompenses européennes : soulier d’or en 1968 ou encore meilleur buteur de la ligue des champions en 1965, 1966 et 1968. Décoré de la médaille de Grand-Croix de l’Ordre du Mérite Portugais en 2004, cette légende du football nous a quittés en janvier 2014 à l’âge de 72 ans.

1er Edson Arantes do Nascimento (Bresil)

L’homme qui domine le podium des dix plus grands joueurs noirs de tous les temps n’est autre que le brésilien Edson Arantes do Nascimento que le monde entier a connu sous le nom de Pelé ou de roi Pelé pour certains. Né au Brésil en 1940, il remporte sa première coupe du monde avec la Seleçao en 1958 à l’âge de 18 ans. Quatre ans plus tard, Pelé rééditera l’exploit, ajoutant ainsi une seconde coupe du monde à son palmarès. Mais l’édition suivante de coupe du monde organisée en Angleterre laissera des souvenirs amers à Edson Arantes. Mais il confirme à nouveau en 1970 son titre de meilleur joueur noir de tous les temps en ajoutant un troisième titre de champion du monde à son palmarès. Plusieurs distinctions honorifiques ont été également attribuées à Pelé dont le titre du « Joueur du XXème siècle » par la Fifa ; le prix FIFA Ballon d’or d’honneur en 2013 ou encore sa nomination à la Dream Team Fifa.

Avant le démarrage de la prochaine saison, retour sur le classement des footballeurs africains qui ont été les mieux payés au cours de l’année 2016. Notre choix s’est limité sur les dix meilleurs joueurs du continent noir à avoir touché des salaires à couper le souffle. Sans grande surprise, on retrouve toujours au sommet du podium l’ivoirien Yaya Touré, comme c’était le cas en 2015. Mais il est suivi de près par son plus grand rival, le ghanéen Gyan Assamoah qui évolue désormais dans le championnat asiatique.

Focus sur la masse salariale des dix meilleurs joueurs du continent noir

Le classement 2016 des footballeurs africains professionnels les mieux payés est disponible depuis quelques temps. Les contrats publicitaires ainsi que les salaires touchés par les joueurs dans leurs différents clubs ont été pris en compte. Comme l’an dernier, le duo en tête conserve de loin son avance sur les 8 autres de ce top 10. La masse salariale des dix meilleurs joueurs d’origine africaine s’élève à 90,4 millions d’euros. Sur ce podium très serré, on retrouve deux ivoiriens, trois ghanéen, un togolais, un gabonais, un marocain, un sénégalais et un professionnel égyptien. Découvrons ensemble le top ten des meilleures stars africaines qui se sont non seulement distinguées sur le terrain, mais aussi grâce aux salaires astronomiques qu’ils ont touchés durant la saison 2016.

1- Yaya Touré domine à moitié le classement

Pour la deuxième année consécutive, le capitaine des éléphants reste leader du top 10 des footballeurs africains les mieux payés de la saison 2016. Cette année, le milieu de terrain des citizen a empoché la somme de 18 millions d’euros sur le terrain et grâce à ses revenus publicitaires qui ont considérablement augmenté. Mais si le quadruple ballon d’or conserve sa première place, il est revanche devancé par son poursuivant direct, le ghanéen Gyan Assamoah au niveau des salaires. Avec un salaire qui était fixé au départ à 16,7 millions d’euros, Yaya Touré touche aujourd’hui avec son club de Manchester City la bagatelle de 13,5 millions d’euros par an comme salaire net. Il doit donc sa première place aux nombreux sponsors qui l’ont sollicité au cours de cette saison.

2- Gyan Assamaoh encore dauphin en 2016

Avec un revenu total estimé à 17,5 millions d’euros, Gyan Assamoah reste le dauphin du classement pour la deuxième année consécutive. L’ancien international des blacks stars a succombé à l’offre du club chinois du SIPG de Shanghai l’an dernier, un contrat qui l’a propulsé à la seconde place du podium. Avec le SIPG, Assamoah touché cette saison un montant global de 17,5 millions d’euros. Il est actuellement payé à 15 millions d’euros net et avec ses contrats publicitaires, il gonfle ses revenus de 2,5 millions d’euros et se rapproche ainsi de son concurrent direct.

3- André Ayew : le contrat qui a tout changé

Certains le voyaient finir sa carrière à Marseille comme son père mais André Ayew a finalement décidé de mettre les voiles pour d’autres horizons après la saison 2015. Après un passage éclair en Angleterre à Swansea, le finaliste malheureux de CAN 2015 a aussitôt levé l’ancre pour le Pays de Galles. Grâce à son transfert du Royaume Uni au championnat anglais, il a empoché une indemnité de départ qui s’élève à 8 millions d’euros. En revanche, son salaire est loin d’être aussi énorme que celui de ses prédécesseurs. Le club gallois auprès duquel il s’est engagé pour 4 ans lui versera un salaire annuel net de 3,1. Avec ses 700.000 euros de primes, il avoisine une rémunération globale estimée à environ 12 millions d’euros.

4- Gervinho propulsé par la Chine

Connu à l’état civil sous le nom de Yao Kouassi Gervais, l’attaquant ivoirien Gervinho fait son entrée dans le top 10 des footballeurs africains les mieux rémunérés grâce à la signature d’un contrat avec le ‘‘Hebei Fortune’’ de Chine pour trois saisons. Avec un salaire net de 8 millions d’euros annuel, ce transfert lui permet d’occuper la 4ème place du podium. Mais au cours de la saison 2015 à 2016, il n’aura engrangé qu’un revenu total estimé 7,6 millions d’euros.

4- l’égyptien Salah talonne l’attaquant ivoirien

Avec une rémunération globale de 7,6 millions d’euros, Mohamed Salah s’est envolé pour le club de l’As Roma pour un salaire net de 6,3 millions d’euros. Avec ses revenus publicitaires, il est à égalité avec l’ivoirien Gervinho si l’on prend en compte les sommes empochées par les deux stars sur le déroulement de la saison 2015-2016.

6- Medhy Beniata aussi parmi les mieux payés

Fort d’une expérience avec plusieurs clubs, le défenseur marocain a signé en 2014 avec le champion d’Allemagne pour une durée de cinq années. Sous son nouveau maillot, il touche 7 millions d’euros net par an. A cela s’ajoute ses primes qui s’élèvent à 400.000 euros.

7- Demba Bah et le Sénégal dans le top ten

Alors que certains voyaient en sa terrible blessure à la jambe gauche la fin de sa carrière professionnelle, Demba Bah n’est pas encore déterminé à mettre un terme à son aventure avec le club chinois de Shanghai Shenhua. Transféré pour 3 saisons, il empoche un salaire net de 7 millions d’euros. Grâce à ses sponsors, il se retrouve désormais avec la bagatelle de 7,3 millions d’euros de revenus annuels.

Sulley Muntari, le 3ème ghanéen de la liste

L’ex international ghanéen n’a pas eu besoin de sponsors pour se positionner sur le podium des footballeurs africains les mieux payés en 2016. Son transfert en Arabie Saoudite pour deux ans lui rapporte un salaire brut de 7 millions d’euros par an.

9- Aubameyang, le ballon d’or 2016 parmi les africains les mieux payés

La masse salariale globale de l’ancien stéphanois avec le Borussia Dortmund s’élève à 6,8 millions d’euros. Avec son club, il touche une rémunération annuelle de 6,5 millions d’euros. Ses revenus publicitaires propulsent légèrement ses gains autour des 7 millions.

10- Adebayor, toujours présent

On l’aperçoit rarement sur les pelouses mais il fait pourtant partie des 10 footballeurs africains qui ont amassé une petite fortune au cours de la saison 2015-2016. Ses revenus sont estimés 6,6 millions d’euros.

Droit d’auteur image de couverture : http://fr.123rf.com/profile_talex

L’attaquant Kodjo Fo-Doh Laba, étoile montant du football au Togo, vit sa passion depuis son plus jeune âge.

Le site est en maintenance pour 3 semaines

Emmanuel Adebayor quitte Tottenham. L’attaquant togolais de 31 ans et le club londonien ont convenu de mettre un terme à leur collaboration, annoncent les Spurs dimanche sur leur site internet.

Le sélectionneur du Togo Tom Saintfiet a tiré les oreilles de son attaquant Emmanuel Adebayor, pas très disponible depuis son arrivée au rassemblement des Eperviers en vue du match de qualification pour la CAN contre le Liberia dimanche: «Je l'ai croisé mercredi et vendredi, mais il ne réside pas dans notre hôtel.